Cette situation m’est arrivée un nombre incalculable de fois ! Pendant des mois et des mois, j’ai fini mes journées en ayant le sentiment de ne pas en avoir assez accompli.
Un jour, j’ai fait le test Strengthsfinder de Gallup et une des mes 5 caractéristiques est “Achiever”. C’est à dire que j’ai besoin de cocher des cases, j’ai besoin de me rendre compte que j’ai bien travaillé pour être heureux.
En lisant les témoignages du livre de Gallup, j’avais l’impression que c’était ma vie !
Mettre des mots sur ce que je ressentais m’a beaucoup aidé à travailler sur cette caractéristique pour en faire une force et non une faiblesse.

Dans cet article, j’aimerais vous partager les petites astuces que j’ai découvertes en lisant des livres qui m’ont permis de ne plus être frustré en fin de journée.

ArrÊte de chercher le meilleur outil de gestion de tÂches

Depuis que je travaille, j’ai essayé des dizaines de logiciels de gestion de tâches :

  • Things
  • Wunderlist
  • Wunderkit
  • Clear
  • Asana
  • Any.do
  • Todoist
  • Trello

N’étant pas satisfait de ma productivité, je cherchais un logiciel plus performant qui me permettrait de faire toujours plus de travail en moins de temps.

Et un jour, j’ai lu un article où l’auteur disait qu’il trouvait idiot de passer des heures à chercher un logiciel, comprendre comment il fonctionne, alors qu’une simple feuille de papier et un stylo suffisent !

C’est tellement logique que je n’y avais pas réfléchi : je perdais mon temps à chercher un logiciel qui était sensé me faire gagner du temps…

En réalité, je n’étais pas satisfait de mon travail, non pas à cause des logiciels, mais parce que ma méthode n’était pas bonne. J’ai donc commencé par travailler avec un cahier et un stylo puis avec Todoist.

FaiS une liste de tÂcheS journalièreS

Je notais les tâches à faire sur une liste (peu importe le logiciel) sans me fixer d’objectif à la journée.
Les problèmes de cette liste sont :

  • Elle est grande, donc pas très encourageante
  • Elle n’est jamais vide
  • On n’en voit jamais le bout (car on la remplit autant qu’on la vide)

Je me suis donc résigné à avoir 2 systèmes de gestion de tâches :

  1. un système informatique qui liste les tâches que j’ai à faire pour mes projets
  2. une feuille de papier où je liste les tâches à finir dans la journée

Ne sois pas trop optimiste

Une fois mon double système de tâches mis en place, je me suis dit que tout allait couler et que je serai super efficace et content de moi en fin de journée. Voilà à quoi ressemblait ma journée de travail type :

Le matin, à peine arrivé au bureau, les salutations faites et le traditionnel café en main, je regardais ma liste de tâches générales et je sélectionnais les tâches prioritaires. J’évaluais le temps qu’elles devraient me prendre et j’inscrivais autant de tâches jusqu’à remplir mes 7 ou 8h de la journée. Grosse erreur ! !
J’étais optimiste en pensant être productif toute la journée, mais c’était sans compter sur les nombreux appels téléphoniques, la gestion de mon équipe, et les aléas du direct …

En lisant un livre, l’auteur conseillait d’avoir maximum 3 tâches prioritaires par jour.

Personnellement, je préfère calculer le temps que cela va me prendre en me disant que je suis productif que 4 à 5h par jour et non 7 ou 8h.

Ainsi je vis mes journées avec la satisfaction d’avoir atteint mes objectifs.

giphy_victoire1

Et vous, comment faites vous pour organiser vos journées de travail ?
(Répondez en commentant cet article)

Tu as un projet et tu ne sais pas comment le concrétiser :
Télécharge l’ebook : Comment mener un projet du rêve à la réalité ?