La plupart des retraités que j’ai interrogés dans mon entourage expriment leurs regrets de ne pas avoir profité de leurs enfants. Si certains se rattrapent avec leurs petits-enfants, d’autres n’ont pas cette chance. Ils compensent alors péniblement leur vide affectif ou financier.

Leur maigre pension est bien insuffisante pour prétendre à une vie décente ou encore leur mauvaise santé anéantit tous les rêves imaginés durant leur vigueur, comme : acheter un camping-car et voyager, planter un jardin potager, pratiquer la randonnée en club, se consacrer à leur hobby préféré, devenir bénévole d’une association…

Plutôt que d’investir 40 ans pour un projet retraite, pourquoi ne pas organiser notre vie dès maintenant ?

1) RÉVISEZ VOS PRIORITÉS DÈS MAINTENANT

Beaucoup de personnes bâtissent des projets pour « après » . Elles imaginent pouvoir rattraper le temps perdu à la retraite pour passer du bon temps en famille, pour pratiquer un sport ou leur loisir préféré ou encore pour voyager.

Quant à moi, je préfère profiter de ma vie dès « maintenant » . Aussi, j’ai décidé de réserver des créneaux avec mes filles chaque semaine durant lesquels je privilégie des activités soigneusement choisies, qui vont leur faire plaisir et qui vont nous permettre de construire des souvenirs ensemble. Rien à voir avec les sorties au supermarché ou des virées à la banque ou à La Poste, non, des moments de qualité.

J’ai dû réviser mon planning.
Que prioriser ?
Ma vie de famille ou gagner plus ? !

Pour cela, j’ai dû réviser mon planning. Prioriser ma vie de famille ou gagner plus ?

En effet, si je focalise sur le développement de mon entreprise, alors cinq jours de travail ne seront pas suffisants et je devrai travailler le week-end compris, au dépens de mes filles et de ma femme.

Mon coeur a penché pour ma famille… Je désire entretenir des relations exceptionnelles avec mes filles, je veux les voir grandir, évoluer, devenir des jeunes filles puis des femmes, je désire jouer avec elles, parler, partager, sans exprimer de regrets : « Je le ne les ai pas vu grandir ! Si j’avais su, j’aurais passé plus de temps avec elles… » .

Pendant plusieurs années, moi aussi, j’ai pensé à « après » plutôt que « maintenant », notamment quand j’ai eu envie de pratiquer une discipline que j’aime particulièrement : l’escalade. « Quand j’aurai le temps » .

Un jour, alors que je n’avais pas plus le temps que d’habitude, j’ai juste décidé de le faire.

Keep calm and just do it !

Depuis, je m’y applique quasiment chaque semaine. En réalité, j’ai aménagé mon agenda pour le rendre possible. J’avais peur que mon choix ait des répercussions fâcheuses sur mon travail, mais la vérité est toute autre. Cette décision m’a obligé à trouver des solutions pour être plus efficace et gagner du temps.

La vie pour vous, c’est « après » ou c’est « maintenant » ?

2) OFFREZ-VOUS DES “MINI-RETRAITES” DÈS MAINTENANT

Mon objectif actuel est de parvenir à organiser ma vie pour pouvoir vivre des « mini-retraites » à répétition… J’ai pris une troisième décision après mes filles (1) et le sport (2) : j’allais travailler à la maison (3) !
Le télétravail un à deux jours par semaine a habitué mon équipe à se passer (un peu) de moi et a eu un effet plus que bénéfique sur mon entreprise et moi-même, bien sûr : ce sont les deux journées où je suis le plus productif ! En effet, personne ne m’interrompt, je peux rester focalisé sur mes objectifs.
« Une petite astuce si vous souhaitez tenter l’aventure : j’ai pris un numéro de téléphone Skype, ce qui me permet d’avoir la même ligne téléphonique pour mes clients, partenaires et collaborateurs, que je sois au bureau ou n’importe où » .
Vous pensez peut-être que ce n’est réalisable que pour les entrepreneurs ?

Si vous êtes salarié, pourquoi ne proposez-vous pas à votre responsable de pratiquer le télétravail et de tester une journée par mois pendant un semestre, par exemple ?

Lorsqu’il réalisera que vous êtes plus productif, alors vous serez plusieurs bénéficiaires : votre entreprise et vous-même, votre famille, vos amis… car vous pourrez consacrer le temps perdu dans les transports en commun ou la pause déjeuner pour partager des temps de qualité avec vos proches, ou faire du sport, un hobby, etc.
Vous pouvez également opter pour cette option : cumuler des heures pour poser des RTT afin d’aménager des week-ends de trois jours et si vous arrivez à vous organiser, vous l’envisagerez une fois par trimestre. Ainsi, vous pourrez vous rendre

quelque part où vous pourrez oublier votre quotidien et juste profiter de faire ce que vous aimez et passer du temps avec les personnes qui comptent pour vous.

Au lieu d’attendre la retraite, pensez à décrocher régulièrement pour vous ressourcer en famille ou avec des amis.

3) RENDEZ VOTRE TRAVAIL PASSIONNANT

J’ai connu une mauvaise période où, complètement démotivé, lorsque mon réveil sonnait, j’avais l’impression de ne faire qu’un avec mon matelas… Vous connaissez cette sensation de pesanteur ? Vous devez faire appel à une grue pour vous tirer du lit. Je programmais quatre à cinq alarmes avant de pouvoir poser les pieds par terre…

Mon travail ne me plaisait plus et je comptais les jours qui me séparaient du week-end.

Un jour, j’ai dit à mon associé : « Il faut changer quelque chose, je ne vais pas tenir longtemps comme ça » .

Un homme passionné par son travail
est plus efficace que tous les autres

Peu à peu, le changement s’est produit, et après quelques années, mon entrain est revenu. J’aime aller à mon travail, je suis passionné par l’action de mes clients et par la créativité de mon équipe. Bien évidemment, ce n’est pas toujours facile, mais la passion s’est ranimée ! J’ai trouvé ma place, mes activités me procurent beaucoup de satisfaction et renouvellent sans cesse mon enthousiasme.

Et votre travail, c’est plutôt votre gagne-pain, un passe-temps ou une passion ?
Vous vous y rendez en traînant des pieds ou vous sautez du lit, impatient d’attaquer une nouvelle journée ?

Allez-vous attendre avec impatience la retraite pour activer vos projets et vos rêves ou allez-vous prendre une bonne résolution : investir dans le présent ?